Swipe to the left

Test Brooks Cascadia 13 - Running Conseil

Test Brooks Cascadia 13 - Running Conseil
Par Running Conseil 14 juin 2018 69623 Vues Aucun commentaires

Test Brooks Cascadia 13 :

Greg, testeur Brooks Cascadia 13

Carte d'identité Testeur :

  • Prénom : Greg
  • Âge : 46 ans
  • Poids : 75 kg
  • Taille : 1m80
  • Nombre de séances : 5
  • Distance de prédilection Ultras Pronateur fatigue, hautes arches

Performances :

  • 5 km : JAMAIS COURU AUSSI PEU ! :)
  • 10 km : 37’30”
  • Semi : 1H23
  • Marathon : 3H20
  • 100 km : 11h20
  • 24h : 175 km

Mes 4 modèles de chaussures "références" :

  • 1 : TRANSCEND (2 modèles)
  • 2 : CASCADIA (10 modèles)
  • 3 : PUREGRIT 6 (5 modèles)
  • 4 : ADRENALINE GTS (12 modèles)

Conditions du test

Dans les 3 prochains mois, je me prépare à un OFF en solo d’environ 200 km le long du Rhône et le Grand Raid de Camargue 100 km (mon 4e), fin septembre. Le Ventoux est un de mes terrains de jeux préférés est il est impitoyable pour tester des chaussures de trail, pentes longues et caillouteuses, dénivelé important, forêt avec terrain souple et lapiaz (blocs tranchants). Le look de la C13 a peu évolué aux cours des années. Elle est relativement connue et équipe toujours quelqu’un dans un petit groupe de trailers…Je reconnais quelle possède un look passe partout mais elle fait « sérieux » surtout en mode gris-noir et touche d’orange. On note un changement intégral de l’empeigne avec un nouveau mesh et un nouveau pare-pierre, un garage à lacets et du velcro pour attacher une guêtre à l’arrière du talon, une nouvelle semelle intérieure microperforée.

Compte rendu des séances test

Séance 1 :

footing en endurance fondamentale (première séance test)

  • Durée : 1h10’
  • Distance : 10 km (200 D+)
  • Type de sols : Pistes larges
  • Conditions météo : terrains humides
  • Contenu de la séance : Footing de 70’
  • Confort :
  • Amorti :
  • Souplesse :
  • Stabilité :

Impressions générales :

A l’enfilage, c’est le confort qui prédomine. Au serrage des lacets, le pied est bien maintenu sans pression excessive, le grand nombre d’œillets permet toutes les variations de laçage possibles.

Avant le départ, on a une bonne position bien en équilibre dans la chaussure, une bonne hauteur et un sentiment de stabilité et de confort. Dès les premiers kilomètres, on se sent de suite à l’aise et on sait que l’on n’aura pas besoin d’une période de rodage pour se lancer sur des longues distances. La toe-box semble légèrement plus large que sur la C12.

La foulée est naturelle, on est bien dans des Cascadia ! Je sens plus de légèreté et plus de souplesse du mesh… Je finis cette première sortie vraiment enchanté par les nouveautés de la chaussure et j’ai hâte d’être à la prochaine sortie. Pas de hot spots ni de frottements.

Note Globale :


Séance 2 :

Sortie longue sur route ou en nature

  • Durée : 1h10
  • Distance : 11 km (350 D+)
  • Type de sols : single et chemins techniques
  • Conditions météo : terrains très humides
  • Contenu de la séance : Footing de 70’
  • Confort :
  • Amorti :
  • Souplesse :
  • Stabilité :

Impressions générales :

Pour cette deuxième sortie, la sensation de confort est toujours bien présente. On sent bien que le changement de mesh a fait évoluer la chaussure vers plus de souplesse tout en maintenant une bonne stabilité du pied. Il apparaît clairement que le nouveau mesh n’est pas qu'une évolution esthétique mais que la chaussure a gardé ses qualités d’amorti, de stabilité et de durabilité tout en apportant ce qui pouvait manquer par le passé : la flexibilité. La relation entre l’empeigne et la semelle est vraiment parfaite.
On ne note aucune friction entre le pied et le mesh. Le talon est bien maintenu, la malléole est libre, le coup de pied bien maintenu par le 3D Fit Print. La toe-box offre un compromis parfait entre maintien et confort, permettant aux doigts de pieds d’être libres de bouger.
On ne sent aucune rigidité dans la chaussure car les matériaux utilisés ont été bien choisis. Très stable dans des singles techniques à vitesse plus élevée.

Après plus d’une heure en chemins techniques (et humides), le confort reste parfait et la chaussure ne retient pas l’humidité. Aucun échauffement à noter.

Note Globale :


Séance 3 :

travail de fractionné à allure modérée (85%FCM, allure semi, marathon ou trail, longues montées)

  • Durée : 60mn
  • Distance : 13 km
  • Contenu de la séance : Footing de 45’ + 3 fois 8mn à 85-90%FCM
  • Confort :
  • Dynamisme :
  • Stabilité :

Impressions générales :

On est presque à fond sur ce genre de séances, hein ? C’est pas ma tasse de thé…je suis trop lent comme coureur, mais je m’exécute.

Je prends un single en descente douce avec de nombreux changements de foulées et beaucoup de virages. Je relance à chaque virage et la Cascadia reste tout à fait stable et le pied est bien maintenu. L’amorti toujours aussi accueillant donne une foulée énergique et le mesh ne donne aucun signe désagréable.

Note Globale :


Séance 4 :

travail de fractionné à allure rapide (AS10, VMA, fartlek, cotes courtes, travail en descente)

  • Durée : 1h10
  • Distance : 13 km
  • Contenu de la séance : Footing de 45’ + 10 x 400m à 95%VMA
  • Confort :
  • Dynamisme
  • Stabilité :

Impressions générales :

Sur cette séance, il s’agit de se mettre carrément « à fond » pour voir si la chaussure répond présente. Bon, pour dire la vérité ce n’est pas vraiment ma séance de prédilection et il va falloir que je m’emploie pour taquiner les 15 km/h. A « haute » vitesse, et là tout est relatif, la chaussure reste parfaitement stable et renvoie bien l’énergie de la foulée.

Dans les descentes roulantes, et avec de grandes enjambées la chaussure encaisse bien les appuis plus lourds et elle garde toutes ses qualités de confort et de nervosité. Je finis sur les rotules mais heureux d’avoir poussé les chaussures dans mes derniers retranchements !

Note Globale :


Bilan - Synthèse :

Impressions générales :

J’ai donc rajouté une séance longue de 4 heures et 1000m de dénivelé pour affiner mon avis.
En conclusion, la Cascadia malgré les différentes versions a toujours été un solide gaillard, qui n’a cessé d’évoluer de manière positive. Les progrès se sont fait petit à petit sans céder aux sirènes du marketing, et notamment de la période minimaliste. Cette chaussure a gardé ce qui faisait son succès : sa polyvalence, son confort et la protection.

Au fur et à mesure des modèles, tout cela s’est même amélioré. L’arrivée de l’amorti DNA et de la durabilité la plus importante que je connaisse en ont fait un modèle unique puisque toujours présent sur le marché de la chaussure après 13 éditions. Cette chaussure a gardé toute sa polyvalence et ne renie pas ses racines avec ce nouveau modèle. Bon, le drop est sage. A ce titre, il faut se demander si les adeptes de la foulée naturelle et minimaliste seront encore là dans 10 ans pour nous parler de l’attaque médio-pied. Une seule certitude quand on a 10 heures de trail dans les pattes, on atterri beaucoup (beaucoup trop peut être ?) sur le talon donc il faut du drop ! On est pas non plus sur la tendance marketing des grosses toe-box mais ayant un pied fin, je n’ai eu aucun problème et le confort est suffisant pour les très longues sorties.
L’amorti n’est jamais pris en défaut. Il est assez sec mais reste confortable, sans déformation. Le laçage est classique avec des lacets plats et robustes offrant un serrage efficace. La semelle possède une très bonne accroche quand c’est sec mais pas terrible sur les terrains légèrement humides et/ou glissants. Correct malgré tout dans la boue collante car la semelle débourre correctement. L’usure est quasiment nulle après 80 bornes. Le maintien est très bon avec le système Pivot c’est juste parfait. La cheville ne se tord pas, y compris dans les pierriers les plus instables. Le poids n’est pas parmi les plus légers dans sa gamme mais il ne se ressent pas, même après plusieurs heures. Le cache-lacets semble pratique mais je ne m’en suis pas servi. Par contre, je devrai me servir de l’attache velcro pour fixer mes guêtres légères.

En résumé, le nouveau mesh change positivement la chaussure en gardant toutes ses qualités. Cette chaussure est parfaitement polyvalente et ne présente aucun défaut. Il y a fort à parier que la durabilité de l’amorti et de la semelle sera important. Ce nouveau mesh serat-il enfin de la hauteur de cette magnifique chaussure ? Rendez-vous dans 500 bornes….

Note Globale :