Swipe to the left

Test Lab - Hoka Mafate Speed 2

Test Lab - Hoka Mafate Speed 2
Par Running Conseil 14 juin 2017 36135 Vues Aucun commentaires

Test MAFATE SPEED 2 :

Ludo Testeur Hoka Mafate Speed 2

Carte d'identité Testeur :

  • Prénom : Ludo
  • Âge : 40 ans
  • Poids : 72 kg
  • Taille : 1m71
  • Nombre de séances : 3/4 selon saison et objectifs.2 actuellement
  • Distance de prédilection Ultra-Trail

Performances :

  • Transju'Trail : 10ème
  • UTMB : 170
  • Tor des Géants : 39ème
  • Echapée Belle : 10ème

Mes 3 modèles de chaussures "références" :

  • 1 : – La Sportiva « Ultra Raptor »
  • 2 : – Hoka Speed Goat
  • 3 : – Salomon « Cross Max »

Conditions du test

Ce test s’est déroulé dans le cadre de ma récupération du Tor des Géant 2016, pas d’objectifs cette année. Je prends les courses comme elles viennent, je n'ai donc pas une vitesse ou le physique d'une saison ou j'ai une course tous les mois de Mars jusqu'à Juillet et parfois un petit trail sur Aout avant un objectif sur septembre.

Compte rendu des séances test

Séance 1 :

footing en endurance fondamentale (première séance test)

  • Durée : 60min
  • Distance : 9 km
  • Type de sols : sentiers
  • Conditions météo : Très humide
  • Contenu de la séance : Footing de 60’
  • Confort :
  • Amorti :
  • Souplesse :
  • Stabilité :

Impressions générales :

Les chaussures ont un superbe visuel et ça c’est déjà un très bon point.

L’accroche est vraiment importante sous la semelle et donne confiance.

Au chaussage mes pieds trouvent leur place exactement et dans la largeur là où pose le problème des Speed Goat.

Par contre le laçage sous forme élastique, même si je comprends leur utilité pour le pied qui gonfle, je n’arrive pas à trouver un laçage correct rapidement.

Moins souples que les SG (Speed Goat) les MS2 (Mafate Speed 2) sont un peu dur au démarrage et « tapent » en appui sur le devant.

Bon maintien en descente mais tendance du pied à bouger dans les devers.

Note Globale :


Séance 2 :

Sortie longue sur route ou en nature

  • Durée : 1h20
  • Distance : 12 km
  • Type de sols : chemins
  • Conditions météo : humide
  • Contenu de la séance : Footing de 60’ + 3 fois 3 mn à 80%FCM
  • Confort :
  • Amorti :
  • Souplesse :
  • Stabilité :

Impressions générales :

Une légère douleur à la voute plantaire droite mais de bonnes sensations sur accroche, confort et surtout pas de douleurs aux orteils

Note Globale :


Séance 3 :

travail de fractionné à allure modérée (85%FCM, allure semi, marathon ou trail, longues montées)

  • Durée : 60 min
  • Distance : 10,5 km
  • Type de sols : Grands chemins
  • Conditions météo : Soleil
  • Contenu de la séance : Footing de 45’ + 3 fois 5mn à 85-90%FCM
  • Confort :
  • Dynamisme :
  • Stabilité :

Impressions générales :

Difficile de demander à des chaussures d'ultra d'avoir un appui franc et pas de perte de puissance sur du fractionné.

Malgré cela elles se sortent bien de cet exercice notamment sur le fait d'avoir un bon appui de l'avant pied.

La perte de vitesse est je pense due au crantage espacé sur ce modèle.

Note Globale :


Séance 4 :

travail de fractionné à allure rapide (AS10, VMA, fartlek, cotes courtes, travail en descente)

  • Durée : 1h10
  • Distance : 10 km
  • Type de sols : sentiers
  • Conditions météo : sec
  • Contenu de la séance : Footing de 45’ + 8 x 400m à 95%VMA
  • Confort :
  • Dynamisme
  • Stabilité :

Impressions générales :

De bonnes sensations avec un serrage ressérré dans de petits single sinueux et rapides.

Attention tout de même à ne pas trop s'emballer sur les cailloux car elle gardent de la hauteur et il y a matière à perdre l'appui et se faire une cheville.

Note Globale :


Bilan - Synthèse :

  • Nombre de séance : 9
  • Kilomètre total : 148 km

Impressions générales :

J'ai beaucoup plus utilisé ce modèle car j'ai trouvé du confort et de la stabilité sur ce modèle mais surtout de la largeur pour mon pied.

Cette chaussure se différencie de La Sportiva que j'avais beaucoup aimé par son confort suplémentaire et qui joue un rôle important sur le long terme.

Le pare-pierre est très légèrement plus présent que sur la SG mais reste anodin face à la Sportiva.

Ma foulée plutôt rasante apprècie cette sécurité sur les sentiers riches en pierres comme sur l'Echappée Belle ou le Tor.

Note Globale :